Certification EURING : le contexte

Pour ce qui est de la notoriété accordée à l'ingénieur DPE, hors des limites territoriales françaises, il importe de se référer :

- d'une part, au premier registre européen des professions techniques supérieures établi par la FEANI en 1970, où l'ingénieur DPE figurait au groupe A des ingénieurs

- d'autre part, aux lois régissant le statut des ingénieurs, appliqué aux États-Unis d'Amérique depuis 1934, sous les auspices de la National Society of Professional Engineer (NSPE) et adopté par les associations similaires propres à chaque État.

Sur le plan européen, tenant compte des difficultés rencontrées dans l'établissement des équivalences au niveau formation, en 1987, la FEANI (Fédération Européenne d'Associations Nationales d'Ingénieurs ) a créé un nouveau registre, qui introduit la notion de reconnaissance mutuelle de la qualification professionnelle et, de ce fait, délivre aux ingénieurs DPE, qui présentent les qualités requises le certificat d'ingénieur européen (Euring).

C'est l'unique Titre qui soit reconnu de manière unanime par ses 27 pays membres.

Tournée vers l'international, la SIDPE fournit à la FEANI prés de 10% des effectifs des ingénieurs certifiés EURING (European Engineers).

Tous les ans, environ cent nouveaux titulaires sont reconnus par l'État.

En France , c'est l'IESF ( Ingénieurs et Scientifiques de France ) qui représente la France à la FAENI ; c'est aussi cette association qui traite les dossiers d'inscription qui lui parviennent.

Le titre Euring est un titre assez reconnu à l'extérieur du territoire français notamment dans les entreprises ou les pays anglo-saxons.